Paella Valenciana vegan

Le dimanche du week end de Pâques, ma maman venait manger. Certes elle est habituée à l’alimentation végétarienne vu qu’elle m’a élevée que j’ai commencé à être végétarienne vers 13/14 ans mais aussi à l’alimentation végétalienne, sauf que quand je vivais chez elle, je ne cuisinais pas vraiment et que trouver certains aliments à l’époque était une chose très difficile. Mais ceci est un temps ancien, lointain même (dixit la fille de 30 ans bientôt 31, pas encore vieille mais bon l’adolescence ça remonte).

Paella

Pour cette recette, l’idée m’est venue d’un simili carné délicieux que l’on trouve notamment sur Un Monde Vegan  : le chorizo Wheaty. Il est délicieux tel quel, mais j’avais vraiment envie de l’introduire dans une recette élaborée.

chorizo

Je me souviens, quand j’étais enfant et que je mangeais encore de la viande que mon grand père cuisinait de délicieuses paëlla aux fruits de mer, royales etc. Je me souviens encore de la saveur du riz ! J’ai eu envie de retrouver cela mais version cruelty free. Trèves de blablas voici la recette. Il n’y a rien de compliqué, il faut juste un peu de temps. Les quantités sont indiquées pour 4/5 personnes en fonction de l’appétit et du reste du repas ^^

INGRÉDIENTS

250 g de riz rond (pesé cru) ou riz spécial paella

500 g de « poulet » végétal, j’ai utilisé le redwood acheté sur Un Monde Vegan

1 chorizo (Un Monde Vegan aussi voir lien plus haut)

1/2 poivron rouge et 1/2 poivron jaune

1 belle poignée de petits pois surgelés

1 belle poignée de champignons de Paris frais

1 oignon

2 gousses d’ail

2 doses de safran

50 cl de bouillon de légumes

3 CS d’huile d’olive

Sel et poivre

 DSC_0312

Recouper si nécessaire les morceaux de « poulet » et trancher finement le chorizo. Couper le poivron en petits carrés, émincer l’oignon et l’ail, ainsi que les champignons.

Dans une casserole d’eau bouillante faire cuire vos petits pois surgelés, les égoutter et réserver.

Dans une large poêle verser un peu dl’huile d’olive et faire revenir le « poulet » puis les champignons, réserver.

Dans la même poêle, faire revenir les oignons, les poivrons, l’ail, le safran, le sel et le poivre pendant environ 5 minutes. Ajouter la tomate et bien mélanger, laisser cuire quelques instants. Ajouter ensuite le riz et le bouillon et bien mélanger de nouveau. .Porter à ébullition et laisser cuire à feu moyen pendant environ 25 minutes en remuant régulièrement.

Ajouter alors le chorizo, le poulet, les petits pois et les champignons et laisser de nouveau mijoter pendant une dizaine de minutes, à feux doux.

 Présenter dans un plat de service et déguster. Vous pouvez décorer votre paella avec des quartiers de citron et un peu de persil.

DSC_0312

Végétarien, végétalien, vegan ?

Aujourd’hui, point de recette mais une généralité, du « discours » de base. Je pense qu’il est de bon ton de commencer par des définitions essentielles. Après tout ce blog peut très bien être visité par des « omnivores » qui ne connaissent pas vraiment la différence entre toutes ces étiquettes. Cet article n’a pas pour but de vous convertir, mais de répondre aux interrogations face à certaines définitions qui sont du jargon de vegan, mais pas forcément comprises et connues de tous.

487789_114158548775350_2067198828_n

Omnivore : vous en connaissez tous la définition, souvent les omnivores se font aussi appeler carnivore. Bref c’est celui qui mange de tout, y compris des animaux.

Carniste : celui qui a choisit de consommer de la chair animale, croyant que c’est éthique. Et qui souvent prône la viande, il est donc le parfait opposé du végétarien.

Végétarien : un végétarien ne mange aucun animal (ni viande, ni poisson, ni crustacés)

Végétalien : ne mange aucun animal, ni produits dérivés de l’animal et de son exploitation (lait, oeufs, miel…)

Vegan : en plus d’être végétalien, son mode de vie exclut le plus possible toute forme d’exploitation et de souffrance animale (pas de soie, pas de cuir, pas de laine, pas de produits testés…). En fait, aux USA il n’y a pas vraiment de distinction entre le terme végétalien et le terme vegan. En français on peut l’écrire végane.

lespyramides

lllustration avec la comparaison de deux pyramides alimentaires, celle dite classique de l’alimentation occidentale et celle d’une alimentation végétalienne.

Welfariste : c’est celui qui se met des oeillères et qui parvient à manger de la viande en fermant les yeux sur ce qu’il se passe réellement, c’est à dire que pour lui, tant que les animaux sont heureux, en liberté et ne souffrent pas lors de leur mise à mort, il peut manger de la viande (sauf qu’on sait tous que rien de tout cela n’est possible à l’heure de l’élevage industriel).

Abolissioniste : celui qui souhaite l’abolition de l’exploitation animale, la fermeture des laboratoires et des abattoirs.

Antispécisme : ne pas faire de distinction entre les différentes espèces animales et par conséquent ne pas en consommer leur chair. Pourquoi serions nous dégouttés de manger du chat alors que nous mangeons du cochon ? Où se situe la différence entre ces espèces ? Ah oui il y en a une qu’on considère comme amie, domestiquée et mignonne alors que l’autre, on la laisse à distance et du coup ça justifie qu’on la mange.

Notez que j’ai fait ici de grandes généralités et qu’il est largement possible d’aller plus loin dans ces définitions. Par exemple, pour en savoir plus sur l’antispecisme et le carnisme, je vous recommande la lecture de l’ouvrage de Melanie Joy « Why We Love Dogs, Eat Pigs and Wear Cow ». Rien que le titre c’est tout un programme non ? Croyez moi cet ouvrage est captivant et amène à beaucoup de réflexion.

why-we-love-dogs-eat-pigs-and-wear-cows-an-introduction-to-carnism

En tout cas, être végéta*ien ne veut pas dire être en mauvaise santé, maigre ou avoir des assiettes tristes. Vous en aurez la preuve sur de nombreux blogs et sites végé et également ici. Débuter en tant que végétarien ? Procurez vous le Guide du Végétarien débutant de l’AVF (Association Végétarienne de France), ou parcourez leur site, c’est bourré d’infos pour vous accompagner. Et si vous ne souhaitez pas devenir végétarien…pourquoi ne pas au mois introduire une journée sans viande par semaine ? Il n’y a pas de petits gestes…

autocollants-captain-vegan

Cupcakes Banane – Vanille

C’est assez étrange mais depuis quelques temps je suis obsédée par les cupcakes et le décors qu’on peut faire avec. Sans doute la faute de cette adorable youtubeuse et très gourmande d’ailleurs, The Sweetest Vegan qui nous a fait une semaine complète sur les cupcakes et qui a réussi à me faire baver d’envie. Puis je suis tombée sur des vidéos de Rosanna qui nous fait des décors de folie ! Je vous invite à regarder ces chaînes youtube (note : la seconde n’est absolument pas vegan mais une belle source d’inspiration).

cupcake

Voici donc aujourd’hui une première recette de cupackes sur The Vegan PinUp. Je dis bien première parce qu’il y en aura d’autres, c’est certain. A noter, si vous n’êtes pas « habitués » à manger des cupcakes, que le « dessus » est quelque chose de très sucré. Ici c’est une version crème au beurre. L’intérêt est surtout la décoration mais ce n’est pas pour autant mauvais hein, juste très sucré. Pour avoir un parfait équilibre de saveurs, le gâteau est beaucoup moins sucré et il est plus intéressant de manger l’ensemble et non d’abord le dessus puis le gâteau (ou inversement). Bon je cesse le bavardage ici et je vous laisse avec la recette. Bon appétit !

Ingrédients
1 banane
120 g de farine (selon vos goûts)
1 pincée de sel
1 pincée de bicarbonate de soude
1 sachet de levure chiminique
80 g de sucre roux
160 ml de lait végétal de votre choix
80 ml d’huile de colza
1 cc de beurre de cacahuètes
1 cc de crème coco cuisine 
1 cs de noix de coco râpée
1 cc d’extrait de  vanille
 
cupcake01

 Préchauffer votre four à 180°C.

Dans un premier récipient mélanger ensemble tous les ingrédients « secs »(à l’exception de la noix de coco râpée) : farine, sel, bicarbonate, sucre, levure.

Dans un second récipient écraser une banane de taille moyenne, ajouter le beurre de cacahuètes et bien mélanger pour obtenir une pâte lisse. Ajouter le lait, l’huile, la crème coco et l’extrait de vanille. Bien mélanger le tout ensemble.

Verser ensuite la préparation liquide sur la préparation sèche et bien mélanger jusqu’à obtenir un mélange uniforme, une pâte lisse. Ajouter alors la noix de coco râpée et mélanger de nouveau.

A l’aide d’une cuillère à glace, déposer des boules de la pâte alors obtenu dans des petites caissettes à cupcakes/muffins. Enfourner et laisser cuire une vingtaine de minutes, cela dépend de votre four. Un indice : si vous planter un cure dent dans votre cupcake et qu’il ressort propre et sec, c’est que c’est cuit.

Laisser totalement refroidir vos petits gâteaux avant d’ajouter le « glaçage ».

cupcake02

Ingrédients pour le glaçage
100 g de margarine végétale
200g de sucre glace
Un peu de lait végétal
1/2 cc d’extrait de vanille

Ramollir la margarine à l’aide d’une fourchette ou d’un fouet jusqu’à l’obtention d’une préparation lisse. Ajouter alors le sucre glace et mélanger de nouveau. Ajouter le lait selon la nécessité (pour à nouveau obtenir une pâte lisse), puis ajouter la vanille. Mettre dans une poche à douille et décorer les cupcakes avec la préparation. A réserver au frais pour que le glaçage prenne bien et soit un peu plus ferme. Ici j’ai parsemé la crème au beurre d’un peu de noix de coco râpée, et déposer une amande et une noix de cajou mais les possibilités sont multiples. Amusez vous ! Pour précision, sachez que la goût de la coco est à peine perceptible, en revanche on sent bien la banane et la vanille. Vous pourrez également constater que je ne suis pas très généreuse en quantité de glaçage, mais ça, c’est au goût de chacun.

cupcakeinterieur2

Risotto Ananas Coco

Lorsque je mangeais encore du poisson de temps en temps, cette recette s’élaborait à base de crevettes. Retour au végétalisme, il est évident que la crevette ne pouvait plus faire partie de ce plat. J’ai alors refait ma recette mais avec les « scampis » qu’on peut trouver par exemple sur Un Monde Vegan. Echec total. Nous avons alors mangé le plat sans ces satanées scampis. Attention je ne dis pas que c’est infâme, mais en tout cas nous n’avons absolument pas apprécié ce simili poisson qui est, à notre avis, trop similaire aux crevettes et dont la texture nous a ecoeuré. Je referai donc ce plat sans les scampis parce qu’il est délicieux, et je pense le tenter avec des émincés de soja, qui sont d’excellentes alternatives à la viande de poulet qu’on peut trouver dans certaines recettes carnistes.

A noter que cette recette est toute aussi délicieux avec de l’ananas qu’avec de la mangue et que pour ma part, j’aime varier les plaisirs.

IMG_5165-2

Cette recette est assez simpliste à réaliser à tel point que je me suis demandée comment la rédiger sans que cela fasse trop scolaire. Les possibilités concernant les épices sont multiples et propres à chacun. Voici comment j’ai procédé ici (Note : les scampis sont revenues à la poêle avec de l’ail et un peu de jus d’ananas);

Première étape : faire cuire votre riz façon risotto avec un mélange bouillon de légumes/jus d’ananas/ lait de coco. La quantité de lait de coco sera au goût de chacun, mais pour ma part, la briquette y passe généralement en entier. Ajouter du curry en fonction de vos goûts.

Seconde étape : faire revenir dans une poêle les ananas avec des oignons, un peu de jus d’anans et les épices de votre choix. Ajouter un peu d’ail en poudre, sel et poivre.

Servir le tout et parsemer de sésame et d’aneth.
IMG_5177-2

Bon j’espère que mes explications succinctes sont assez claire si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à me demander 🙂Currymanguevegan

Pancakes vegan gourmands

Point besoin de lait de vache ou d’oeufs pour des pancakes délicieux ! Après avoir lu pas mal de recettes sur les blogs, j’ai fait un mix pour arriver à la recette que je vous propose aujourd’hui ! C’est bien entendu très simple à faire, et c’est le petit plus du petit déjeuner ou du goûter.

Pancakes1

Ingrédients

250 g de farine

40 cl de lait végétal (j’adore faire un mélange lait de riz/lait d’amande)

50 g de sucre

1 sachet de levure

1 sachet de sucre vanillé

2 CS de purée d’amande

Pancakes2

Préparation

Mélanger tous les ingrédients secs ensemble. Ajouter progressivement le lait et bien mélanger pour faire une pâte lisse. Ajouter enfin la purée d’amande et mélanger de nouveau. La pâte doit être lisse et régulière. Si vraiment vous n’y parvenez pas, vous pouvez la passer au blender ou utiliser un mixer plongeant.

Cuisson

Huiler légèrement votre poêle à l’aide d’un papier essuie tout. Verser une petite quantité de pâte au centre de la poêle de façon à former le pancake. Quand les premières bulles apparaissent à la surface il est temps de retourner le pancake pour le cuire sur l’autre face. Y’a plus qu’à déguster avec ce que  vous voulez..Sirop d’érable, pâte à tartiner, fruits ou même nature.

Pancakes3

Crédit photo : Gregory Dutein

Ouverture de The Vegan Pin Up

Bienvenue par ici ! Il est d’usage, lors de l’ouverture d’un blog, de se présenter, d’expliquer pourquoi nous faisons cela.

Vegan

Bon bien…les présentations, ce n’est pas du tout mon truc, mais alors vraiment pas. Disons que j’ai la trentaine, que je vis en région Nantaise et que je suis végétalienne (non sans déconner ?). Je ne suis pas vegan depuis ma plus tendre enfance, non, loin de là, j’ai été élevée en tant qu’omnivore. Mais à l’âge de 13/14 ans, j’ai décidé de changer de vie, de mode d’alimentation, il me semble me souvenir que ceci faisait suite au visionnage involontaire d’un reportage sur ce qu’il se passe réellement dans les abattoirs. J’en suis venue au mode de vie vegan pour la première fois vers l’âge de 16 ans et m’y suis tenue sans un seul écart jusqu’à mes 20 ou 22 ans. Puis, des soucis de santé (je précise qu’ils n’étaient pas directement liés à mon veganisme), des soucis financiers et la difficulté de s’informer pour faire au mieux pour notre alimentation, la lassitude de cette sensation de brasser de l’air et de toujours devoir se justifier, mais aussi la pression médicale ont fait que j’ai repris un régime végétarien classique. Ma conscience n’était bien sûr pas en paix et je savais que le chemin serait encore long pour me trouver, trouver ce que je voulais faire. Je vous passe les 2/3 ans pendant lesquels, sous la pression médicale et à bout de ne rien trouver qui puisse soulager mes douleurs incessantes (migraines au quotidien, l’enfer), j’ai accepté de remanger du poisson de temps en temps. Et puis, j’en ai eu marre de ne pas être en accord avec moi-même, mes convictions, mes pensées. Je suis à présent fière de mes choix, de mon mode de vie. Je suis végétalienne, c’est à dire que désormais je ne consomme aucune protéines animales (viande, poissons, produits de la mer, produits laitiers, oeufs, miel…) et fière de l’être, sans doute ma plus grande fierté, parce que chaque jour je me lève en me disant que je cause pas de souffrance à des êtres innocents au cours de la journée à venir. Fière d’être en paix avec moi-même et avec nos amis les animaux.

191895634093288740_26zFVt41_c

ps : pourquoi The Vegan Pin up ? Parce que je suis une passionnée des années 30 à 50, de l’imagerie pin up etc…