Végétarien, végétalien, vegan ?

Aujourd’hui, point de recette mais une généralité, du « discours » de base. Je pense qu’il est de bon ton de commencer par des définitions essentielles. Après tout ce blog peut très bien être visité par des « omnivores » qui ne connaissent pas vraiment la différence entre toutes ces étiquettes. Cet article n’a pas pour but de vous convertir, mais de répondre aux interrogations face à certaines définitions qui sont du jargon de vegan, mais pas forcément comprises et connues de tous.

487789_114158548775350_2067198828_n

Omnivore : vous en connaissez tous la définition, souvent les omnivores se font aussi appeler carnivore. Bref c’est celui qui mange de tout, y compris des animaux.

Carniste : celui qui a choisit de consommer de la chair animale, croyant que c’est éthique. Et qui souvent prône la viande, il est donc le parfait opposé du végétarien.

Végétarien : un végétarien ne mange aucun animal (ni viande, ni poisson, ni crustacés)

Végétalien : ne mange aucun animal, ni produits dérivés de l’animal et de son exploitation (lait, oeufs, miel…)

Vegan : en plus d’être végétalien, son mode de vie exclut le plus possible toute forme d’exploitation et de souffrance animale (pas de soie, pas de cuir, pas de laine, pas de produits testés…). En fait, aux USA il n’y a pas vraiment de distinction entre le terme végétalien et le terme vegan. En français on peut l’écrire végane.

lespyramides

lllustration avec la comparaison de deux pyramides alimentaires, celle dite classique de l’alimentation occidentale et celle d’une alimentation végétalienne.

Welfariste : c’est celui qui se met des oeillères et qui parvient à manger de la viande en fermant les yeux sur ce qu’il se passe réellement, c’est à dire que pour lui, tant que les animaux sont heureux, en liberté et ne souffrent pas lors de leur mise à mort, il peut manger de la viande (sauf qu’on sait tous que rien de tout cela n’est possible à l’heure de l’élevage industriel).

Abolissioniste : celui qui souhaite l’abolition de l’exploitation animale, la fermeture des laboratoires et des abattoirs.

Antispécisme : ne pas faire de distinction entre les différentes espèces animales et par conséquent ne pas en consommer leur chair. Pourquoi serions nous dégouttés de manger du chat alors que nous mangeons du cochon ? Où se situe la différence entre ces espèces ? Ah oui il y en a une qu’on considère comme amie, domestiquée et mignonne alors que l’autre, on la laisse à distance et du coup ça justifie qu’on la mange.

Notez que j’ai fait ici de grandes généralités et qu’il est largement possible d’aller plus loin dans ces définitions. Par exemple, pour en savoir plus sur l’antispecisme et le carnisme, je vous recommande la lecture de l’ouvrage de Melanie Joy « Why We Love Dogs, Eat Pigs and Wear Cow ». Rien que le titre c’est tout un programme non ? Croyez moi cet ouvrage est captivant et amène à beaucoup de réflexion.

why-we-love-dogs-eat-pigs-and-wear-cows-an-introduction-to-carnism

En tout cas, être végéta*ien ne veut pas dire être en mauvaise santé, maigre ou avoir des assiettes tristes. Vous en aurez la preuve sur de nombreux blogs et sites végé et également ici. Débuter en tant que végétarien ? Procurez vous le Guide du Végétarien débutant de l’AVF (Association Végétarienne de France), ou parcourez leur site, c’est bourré d’infos pour vous accompagner. Et si vous ne souhaitez pas devenir végétarien…pourquoi ne pas au mois introduire une journée sans viande par semaine ? Il n’y a pas de petits gestes…

autocollants-captain-vegan

Publicités

4 réflexions sur “Végétarien, végétalien, vegan ?

  1. merci de remettre les choses à plat avec ces qqles définitions. tu peux pas imaginer le nombre de gens qui me demandent si je mange quand même du poulet ou du poisson, quand je dis que je suis végétarienne. Ils connaissent toujours un ami, un cousin, un beau-frère qui lui, est végétarien mais mange quand même du poulet/poisson. Je crois que j’ai pas eu le mémo disant que les poulets et les poissons poussent dans les arbres…!

  2. Il faut que de plus en plus de gens prennent conscience de la souffrance animale engendrée par l’élevage intensif et la surconsommation de viande et de poissons. Lorsque je vois les étalages de viandes dans les grandes surfaces, je me dis à chaque fois qu’il n’est pas possible que tout soit vendu et que forcément il y a surestimation des besoins et donc, que ce sont les bêtes qui en subissent les conséquences…
    Tout cet étalage m’écoeure et de plus en plus je me tourne vers les fruits et légumes et les céréales…
    En tout cas j’ai hâte d’avoir mon petit livre sur le végétarisme…

  3. Pastek : c’est tout à fait cela…mais parfois encore plus complexe. On m’a déjà servi du bacon quand je demande un plat végé et quand je dis qu’il y a un soucis « ah bon c’est de la viande du bacon ?  » Bah en tout cas c’est pas un légume ^^

    Rochelle : il le faut oui, ça devient nécessaire, y compris pour la planète.

  4. Hello Vegan Pin up

    Je suivais déjà plus ou moins régulièrement ton blog beauté, mais je pense que je vais suivre celui-ci avec encore plus d’attention, d’autant plus que je pourrais m’inspirer de tes recettes pour effectuer la transition végétarisme/végétalisme 🙂

    Et effectivement, c’est toujours utile de réexpliquer la définition de chaque terme, affolant le nombre de gens qui ne considèrent pas la volaille ou les lardons (« oui mais la jardinière de légumes, c’est bien végétarien, les lardons c’est juste pour donner du goût et tu peux les enlever ») comme de la viande…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s